'Chapeau' pour la configuration Fujifilm CTP chez Chapo

La société Chapo, située à Hasselt, remplaça l’année passée non moins de deux installations CTP, chacune avec sa développeuse, par un seul CTP Luxel T9800 de Fujifilm super rapide et entièrement automatique, lié à un workflow Fujifilm XMF. Grâce à un parcours quasiment sans problèmes, la nouvelle configuration a déjà largement mérité ses galons.

Il y a une bonne année, Leën Offsetdruk, Profeeling et Printpassie ont réuni leurs forces dans une nouvelle entreprise, sous l’enseigne Chapo. Leën était très spécialisée en impressions qualitatives ennoblies. Profeeling, quant à elle, était très familiarisée avec un portefeuille de commandes très varié et complet, alors que Printpassie avait déjà des années d’expérience dans l’impression digitale. Comme un petit chapeau en papier, la société Chapo est donc extrêmement polyvalente et peut produire n’importe quel média imprimé et ce depuis un seul et même endroit.

Un à la place de deux

La fusion des trois entreprises était aussi le moment idéal pour faire l’inventaire des équipements communs et de les optimaliser, si possible. Celui-ci a révélé que le nouveau triumvirat disposait de plusieurs CTP, chacun avec leur propre type de plaque et leur propre développeuse.
Ce n’était pas une situation idéale, ni au niveau de la logistique, ni au niveau de l’entrepreunariat durable. Monsieur Bram Gerits, COO chez Chapo précise: “Il est vite devenu clair que nous pouvions rationaliser l’une et l’autre chose. Étant donné que Profeeling utilisait déjà un CTP de la marque Fujifilm, et qu’ils en étaient très satisfaits, nous avons décidé de remplacer les deux machines par une seule configuration CTP Fujifilm, entièrement automatique, mais super rapide.”


Stable et fiable

Chapo a porté son choix sur le CTP Luxel T9800 de Fujifilm, doté d’une vitesse de flashage de
70 plaques par heure. Monsieur Bram Gerits explique: “Un calcul rapide nous a appris qu’il nous fallait cette quantité de plaques pour munir de plaques les différentes presses, dont la majorité tourne en trois équipes. Le CTP dispose de cinq cassettes pour plaques, nous permettant de flasher non-stop jusqu’à 500 plaques consécutives. Derrière le CTP se trouve une unité de transport BEIL, qui reconnaît les différentes plaques au moyen d’un code-barres et les empile ensuite par presse et par job dans les différentes stations de dépilage.
La configuration est tellement stable et fiable que lorsque nous continuons à flasher la nuit sans la présence du personnel, la première équipe retrouve toutes les plaques proprement empilées et prêtes à l’emploi.”

Flux de travail intuitif

Le flux de travail de la configuration a également été pris sous la loupe et le flux de travail existant a été remplacé par un flux de travail XMF de Fujifilm. Monsieur Bram Gerits: “Comparé à notre flux de travail précédent, le flux de travail XMF est plus simple et d’utilisation plus intuitive, à la grande satisfaction de l’équipe prepress. Comme pour chaque workflow moderne, le réglage de l’encrage pour la presse est aussi envoyé vers le pupitre de la presse via un lien CIP3.
Ceci, en combinaison avec les plaques thermiques super stables de Fujifilm, nous permet non seulement d’atteindre plus rapidement les couleurs optimales, mais également une stabilité dans les tirages.”

Pour conclure, Monsieur Bram Gerits nous raconte encore la chose suivante: “Je peux être très bref au sujet de l’installation et du suivi par manroland Benelux. Ceux-ci se sont très bien déroulés. Cela fait déjà plus d’un an que nous tournons avec le nouveau CTP et dans ce laps de temps,
on n’a peut-être eu que trois interventions, mais jamais d’arrêt machines. Pour une telle performance, chapeau bas!”